Les petites choses de ma vie... sous le tilleul

22 août 2021

Le plaisir

20210821_153114

[Tournesol semé et planté par mon amoureux, à la Ferme]

Garder en mémoire ces mois d'octobre 2020 à mars-avril 2021. Les pleurs le soir souvent, l'épuisement, l'impression que ce n'est jamais assez malgré les 7h30 - 20h. Entamer un accompagnement thérapeutique pour comprendre, réparer, adoucir, prendre mes responsabilités car oui j'ai ma part dans ce que j'accepte...

Je me rends compte que je suis en train de plonger à nouveau dans ce fonctionnement, avec un agenda trop plein, complet, uniquement des interactions, des réunions. Comment respirer, réfléchir, créer, imaginer ? Je m'en rends compte, et donc demain j'ai rendez-vous. Rendez-vous avec mon amie qui travaille dans la même entreprise, rendez-vous pour avoir son regard sur mon agenda / mes priorités. Pour me donner des forces. Pour voir aussi comment je peux orienter mon activité sur ce qui me fait plaisir - et presqu'uniquement ceci.

Et les activités que j'aime tant, je les connais. Comment leur donner plus de place ? Toute la place ? Comment déléguer correctement tout le reste, ou presque ?

Atelier demain.

To be continued...

 

 

Posté par ecbb à 18:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


06 juin 2021

Revenir

Si j'avais pu j'aurais tout photographié. D'ailleurs c'est ce que mes yeux ont fait, filmer. Pas un jour pas un village pas une terre une route pas un lieu qui ne m'ait nourrie, inspirée. Je reviens ma source créative chargée à bloc. Une rivière puisssante coule en moi et je sens mes doigts fourmiller. Mon coeur palpiter. Mon esprit s'échauffe, échaffaude et rêve.

Tout noter, ne rien perdre de cette rivière vivante et vive, tonique et fraîche.

Ralentir, faire du vide, et la Vie reprend.

20210605_143639

[Redescendre de Thines par le chemin des poètes - 5 juin 2021]

Alors comment dans un quotidien si différent faire plus de place à la Vie ? Comment insuffler cette Vie dans chacune de mes journées ? Voilà les questions qui m'habitent. Il y a quelques jours j'avais pris conscience de la nécessaire définition de mon île, j'en ai là quelques éléments constituants.

A suivre.

Posté par ecbb à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 mai 2021

Tenter

C'est presque comme si ce n'était pas tout à fait chez moi ici, comme si je n'y avais plus de place. Il y aurait bien des toiles d'araignées et de la poussière, la porte qui grince de la visite des quelques fidèles que vous êtes...

Comment relancer la dynamique ? En venant tout simplement poser ici quelques mots et quelques photos.

Hier Elle m'a suggéré de noter combien d'heures je travaillais une semaine, incapable j'étais de l'évaluer. Alors j'ai commencé à noter aujourd'hui. Une semaine, pour voir.

Et puis aussi je réapprends à bloquer des plages de travail sans interaction (juste moi avec moi) et à les respecter. Une par semaine au moins.

Relever la tête, cm par cm.

20210505_133709

 

 

Posté par ecbb à 21:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

16 mars 2021

Sensible

Sous la peau nue de mes pieds

Le piquant des miettes
L' arête vive des graviers
L'eau de l'herbe 
La laine rêche du tapis
L'épine de la ronce
Le cri de la fourmi.

 

20210316_211933

Posté par ecbb à 21:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

01 janvier 2021

Pourquoi j'ai aimé 2020...et comment je démarre 2021

20210101_103316

Pourquoi j'ai aimé 2020 malgré les difficultés tendues sur le chemin comme des ronces qui agrippent le pantalon et griffent la peau ? J'avais le voeu de ralentir le rythme de mes déplacements professionnels et le 1er confinement a répondu à ce besoin au-delà de mes attentes. Depuis 10 ans je n'avais pas passé autant de nuits d'affilé dans le même lit. Mon corps trouvait un repos qui lui faisait défaut depuis des années et mes traits redevenaient détendus. Malgré l'isolement. Malgré l'éloignement de mes filles.

J'avais le voeu de passer plus de temps avec mon chéri, à voir autour de moi des couples de défaire, et nous avec tout notre amour et sans vivre ensemble, sans partager le quotidien, tous ces moments qui me semblaient échapper à mon coeur et mon regard. Le 2nd confinement de 2020 nous a réunis, et à nouveau cela vient répondre à 10 années de relation élastique. Se retrouver dans le quotidien, dans un nouveau lieu à créer, un nouveau chez-nous ici à la ferme où il travaille depuis bientôt 2 ans. Une fois le temps de lisière passé, les difficultés à recréer un équilibre (nous au milieu d'un collectif).

Je suis sortie au grand jour sur le sujet du reprisage, en créant les modalités d'un atelier, en y accueillant 2 amies apprenantes.

J'ai plongé dans l'aventure de la transition intérieure, avec un groupe franco-suisso-belge (ça se dit ?).

J'ai initié un atelier avec des outils d'intelligence collective pour accompagner le groupe d'associés de la ferme.

J'ai réuni des amis de mon chéri pour célébrer ses 50 ans.

Tout ce pour quoi j'ai aimé 2020 ne masque pas la peur ressentie, le manque de la famille et des amis, l'absence de projets.

2021 commence et comme à chaque fois un champ de possibles devant soi. Une longue plage de sable comme le long de l'Atlantique en hiver. Tout à dessiner. A recomposer.

Mes intentions pour cette année ne sont pas en rupture avec celles de 2020. Je poursuivrai la mise en mouvement du corps, en l'habitant pleinement, au moins grâce au yoga et à la marche de plein air. Je veux continuer à explorer et apprendre, à tisser de nouveaux liens et j'ai le projet de co-créer un groupe de transition intérieure. Je veux développer les ateliers de reprisage, à Lyon et ici à Cluny, apprendre ces gestes qui redonnent du pouvoir et de l'autonomie avec poésie et créativité. Je vise d'avoir l'opportunité d'animer un ou des groupes de co-développement, enfin (je me suis formée il y a plusieurs années). Je remettrai mon travail à sa place, à sa juste place. Cela me laissera de l'espace et de l'énergie pour toutes les autres activités et relations qui font vibrer ma vie.

Je termine en vous souhaitant des chemins vivants et colorés, offrant des opportunités, des chemins qui communiquent et permettent de bifurquer si besoin.

Posté par ecbb à 14:57 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


31 juillet 2020

21 ans

20200730_194636Régulièrement nous vidons les granges de la maison sous le tilleul. La 1ère fois elles étaient pleines de ce que les précédents propriétaires y avaient entreposé au fil des années, du carnet du jardin à de vieux bidons ou sacs de ciment.

Malgré notre rangement optimisé, nos grands tris successifs, un certain laisser-aller se ré-installe et elles reprennent la forme d'un capharnaüm. Et nous peinons pour accéder à ce qui  nous intéresse (sur l'établi, ou dans la caisse cachée derrière de vieilles portes...).

Cet été notre ambition était de bien vider à nouveau, ranger encore mieux. Nous avons commencé hier. La canicule aujourd'hui suspend le geste, il se poursuivra dès demain.

Parmi les trésors de tissus entreposés pour caler ou protéger, je retrouve ce torchon, sans doute glissé dans un lot de vieux draps de coton marron, donnés par mes parents ou ma grand-mère maternelle. Ses couleurs le datent bien, les motifs ont étrangement une certaine actualité. Je l'ai lavé et il reprend du service chez moi - après qu'il ait servi à mon oncle Jacques il y a 21 ans au moins. Il y a encore une étiquette brodée de son prénom et de son nom, cousue dessus.

Peut-être l'avait-il eu tout jeune homme ?

Posté par ecbb à 15:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

19 mars 2020

Pour une fois

20200319_081334

Je croyais partir pour un week-end et pour une fois j'avais veillé à ne pas emporter trop de livres. Je suis partie pour bien plus longtemps et les 2 livres emportés sont un peu légers. Alors je vais les lire et les relire, en utiliser chaque mot chaque page chaque idée. 

L'un, c'est

PAR
FOIS

le dernier recueil de poèmes de Thomas Vinau, publié aux éditions du Hanneton. Imprimé à la maison, comme ils disent, sur la linotype, qui donne du relief aux poèmes - pour ceux qui ont connu, cela a un rendu de machine à écrire, au dos du papier...du relief, donc.

L'autre c'est

3 minutes de philosophie pour redevenir humain

de Fabrice Midal, qui m'invite à le pencher sur mes croyances et mes habitudes.

*****

Dans le recueil de poèmes, il y a celui-ci, si juste :

Parfois

une agonie

et une naissance

se cachent

dans le même cri.

Posté par ecbb à 13:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

24 février 2020

Pigeon voyageur

20200215_161332

[St Saturnin les Apt - 15 fév 2020]

 

Mon courrier part aujourd'hui.

Il y a un peu de couleur

Au dos du timbre vert

J'ai croqué un carré de chocolat

Avant d'écrire et de signer le chèque

Pour recevoir chez moi

Le dernier recueil

De Thomas.

Posté par ecbb à 13:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 février 2020

Darning

20200201_123215

[Chaussettes de laine John Arbon textiles reprisées de fil de laine St Pierre - Janvier 2020]

Stocking darning. Swiss darning.

Des techniques découvertes et apprises à Turin en 2017 au sein d'une pépinière luxuriante, auprès de Tom. Une fois adulte. Une fois que j'avais fini de croire que repriser, ravauder, réparer, c'était d'un autre temps.

Aujourd'hui, réparer un vêtement aimé, c'est en quelque sorte le recréer. Le tisser des accrocs de nos vies. De manière visible. La grâce des cicatrices.

Posté par ecbb à 19:14 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

10 février 2020

La vie en couleurs

Dès que je pars en déplacement il me manque encore plus. Comme si chez nous (où il ne vit plus depuis un an) me rapprochait de lui. C'est étrange ces formes de manque et de présence.

Mes envies de vivre des expériences en solo m'interrogent alors même que parfois la solitude ressentie est si difficilement supportable. Une histoire de choix.

Me rappeler que mon corps est ma maison.

20200210_182212

[Nice, 20 fev 2020]

Posté par ecbb à 20:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :